Reims: la bonne santé de l’immobilier

Les propriétaires s’en réjouiront, les acheteurs un peu moins: les prix de l’immobilier sont toujours à la hausse à Reims.

La crise sanitaire et la proximité de Paris par le TGV profitent à Reims. De nombreux franciliens, à la recherche de plus d’espace, se tournent vers la Cité des Sacres devenue, au fil des années, de plus en plus attractive. Résultat, le prix du m² « flambe » et le « pouvoir d’achat immobilier » des acquéreurs baisse.

D’après une étude de Meilleurtaux (basée sur le nombre de mètres carrés achetables pour 1.000 euros de mensualité sur 20 ans à taux fixe), pour Reims, en 2019, il était possible d’acquérir en moyenne 89 mètres carrés pour 1.000 euros de mensualités à rembourser sur 20 ans. En 2020, cette moyenne a baissé autour de 85 mètres carrés à un prix moyen de 2856 €/m². En 2021, le pouvoir d’achat immobilier est désormais de 76 mètres carrés, soit une baisse de 13 mètres carrés en deux ans. même observation dans la capitale régionale du Grand Est. A Strasbourg, la baisse est de 4 m² pour passer de 60 à 56 m² à prix moyen de 3 993 €.

Reims occupe la deuxième place de ce podium dominé par Angers.  «Reims et Angers sont très dynamiques professionnellement parlant, les mairies font beaucoup pour attirer les entreprises et les travailleurs. Elles bénéficient d’une image de marque dynamique», commente Maël Bernier, porte-parole de Meilleurtaux.

 

Illustration: Projet Signature Plurial Promotion, Crédit Agricole Nord Est Aménagement et Groupe BERDIN.

 

Soyez le premier à commenter "Reims: la bonne santé de l’immobilier"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.