Montre rare aux enchères à Reims ce week-end

Une rare ROYAL OAK d’Audemars Piguet sera proposée par la maison de ventes IVOIRE (GUIZZETTI – COLLET) ce week-end à Reims.

Alors qu’Audemars Piguet célèbre le 50ème anniversaire de la Royal Oak, modèle iconique né sous le design de Gérald Genta, IVOIRE REIMS proposera aux enchères une rare variante de cette montre sportive haut de gamme, précieusement conservée par son propriétaire depuis 1978, date de son achat en Suisse.

Au tout début de la crise du quartz, Audemars Piguet, habituée à des modèles plus classiques, fait sensation en lançant la Royal Oak, une montre sportive étanche haut de gamme. La Royal Oak , avec son boitier octogonal et ses vis apparentes, révolutionne les codes de la Haute Horlogerie lors de sa présentation à la foire de Bâle en 1972. Le succès de ce modèle ne s’est jamais démenti et sa cote, pour les modèles des années 70, n’a cessé de croître.

D’abord produit à 1 000 exemplaires, le modèle sera ensuite manufacturé et classé sous forme de références chiffrées, elles-mêmes regroupées en séries commençant par les lettres A, B, C, D. Les montres les plus recherchées aujourd’hui sont les premières séries référence 5402 série A qui possède le sigle AP à 6 heures.

Le modèle Royal Oak vendu par IVOIRE REIMS fait partie des premières produites avec le fameux logo en applique « AP » à 6 heures dans une version en or jaune 18k (750), introduite sous la référence 5402 BA, à partir de 1977. Elle porte au dos le No. 197 a été vendue en 1978 sur le marché suisse, cette même année on dénombre seulement 231 pièces livrées sur le marché international pour cette référence 5402 BA.

A titre de comparaison, un exemple issu de la même référence 5402 BA, portant le No. 192, vendu à Mexico en mai 1978, est aujourd’hui exposé dans les vitrines du musée de la marque à la vallée de Joux (Inv. 1073). Enfin, la référence 5402 BA sera produite sur une période très longue de 1977 à 1990, seulement 736 pièces seront produites au total, y compris les 9 transformées sous la référence 4187B entre 1980 et 1985.

La montre présentée ce dimanche à Reims est estimée entre 60 et 80 000 €

 

Une voiture de collection

La vente de ce dimanche porte sur 541 lots dont une Matra Simca Bagheera de 1977  estimée entre 8 et 10 000 €

 

 

Photo © DR IVOIRE REIMS

Soyez le premier à commenter "Montre rare aux enchères à Reims ce week-end"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.