Champagne Russe: c’est fini !

Les producteurs de « champanskoe » devront abandonner l’usage de ce mot, traduction littérale de Champagne, au plus tard en 2022. C’est la principale conséquence de l’accord intervenu entre l’Association des producteurs des vins mousseux de la Russie et le CIVC, gardien du temple de l’appellation.

En 2010, la Russie a produit 2,23 milliards de litres de champanskoe à base d’Aligoté et de Chardonnay et le vrai Champagne, sur le marché russe, représente des volumes très faibles. Le document, élaboré entre les deux parties, prévoit que les membres et futurs membres de l’association consentent à la cessation de l’utilisation du nom « Champagne » en utilisant les lettres latines ou cyrilliques tout comme les inscriptions : « méthode Champenoise ». Les producteurs utiliseront le nom Sparkling Wine en attendant de trouver (ou pas) une autre dénomination.
Le CIVC mène, sur l’ensemble de la planète, un important travail de protection de la marque « Champagne » en application de sa  doctrine «  il n’y a de Champagne que de Champagne ».  L’ Italie et l’ Espagne, avec son cava, se sont pliées aux demandes du CIVC sans que cela entraîne des baisses de la consommation de vins effervescents. En revanche, la Californie refuse d’obéir aux injonctions venues du CIVC et  produit toujours un vin dénommé Champagne.

Sources:

lecourrierderussie.com
larussiedaujourdhui.fr/

1 Commentaire(s) a propos du sujet: "Champagne Russe: c’est fini !"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.