France urbaine à Reims: la place des villes

Reims accueille jusqu’à vendredi soir la 5ème édition des Journées Nationales de France urbaine qui a pour thème : « Fractures sociales, fractures territoriales : les villes, terres de solutions.  Après rencontres, débats et tables rondes, les élus accueillent ce vendredi Christophe Béchu, Ministre de la Transition écologique et de la cohésion des territoires (ancien maire d’Angers et ancien président d’Angers Loire Metropole), qui prononce le discours de clotûre au Centre des Congrès.

France urbaine est une association de collectivités, composée de 108 membres et présidée par Johanna Rolland, Maire de Nantes et présidente de Nantes Métropole. Elle regroupe les grandes villes de France, les métropoles, les communautés urbaines et communautés d’agglomération. Arnaud Robinet en est l’un des Vice-présidents.

Les Journées Nationales constituent l’évènement politique de rentrée de cette association qui se veut transpartisane. Elle constitue une force de propositions des territoires urbains. Les collectivités membres, représentant la moitié de la population française, ont engagé des actions volontaristes en matière d’accès au logement, de santé, d’éducation, d’insertion, de mobilité, de transition énergétique, de participation citoyenne. Catherine Vautrin, qui, avec le Grand Reims, préside la plus grosse communauté urbaine de France (143 communes de 47 à 188 000 habitants) et désormais présidente de l’ANRU (rénovation urbaine), participe aux débats aux côtés de Jean-Luc Moudenc, Maire de Toulouse, président de Toulouse Métropole, 1er Vice-président de France urbaine et d’Eric Piolle, Maire de Grenoble, 2e Vice-président de France urbaine.

Refusant l’opposition entre « des métropoles riches » et des « territoires ruraux pauvres », les collectivités de France urbaine travaillent dans une logique d’alliance des territoires urbains, périurbains et ruraux. « Les territoires urbains sont des territoires de solution face aux inégalités de destin» c’est tout le message de Reims aux membres du gouvernement qui font le déplacement. Pour cela, il faut restaurer la confiance entre territoire et exécutif, partir des besoins et des usages et non pas des projets de l’Etat, ne pas céder au métropole bashing. Ce qui dira Johanna Rolland, tout en réclamant, plus concrètement, des mesures immédiates pour les collectivités face leurs difficultés budgétaires. La suppression de la CVAE (la cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises) prévue par Bercy en 2023 sera de toute évidence évoquée. Elle constitue l’un des derniers leviers budgétaires des collectivités. France urbaine y est opposée.

Douze mesures concrètes devraient aussi être proposées. L ‘une d’entre elles portera sur une demande de plus grande transparence sur la répartition des effectifs judiciaires que les élus souhaitent plus adaptée aux réalités de la délinquance. Elisabeth Borne, initialement annoncée à Reims, recevra France urbaine le 27 septembre à Matignon.

 

Illustration © fr.freepik.com/upklyak

Soyez le premier à commenter "France urbaine à Reims: la place des villes"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.