Tribunal de Commerce de Reims: 2020, une année particulière

-20 % pour les dossiers de litiges et presque -40 % pour les dossiers d’entreprises en difficulté: c’est le bilan chiffré de l’activité du Tribunal de Commerce de Reims pour cette année 2020 marquée dès le mois de janvier par une grève des avocats (liée à la réforme de leur régime de retraite) puis par la succession de confinement et de périodes de couvre-feu.

Jean-Marie Soyer, le Président du Tribunal, avoue avoir mis un peu de temps à comprendre ce décalage entre la catastrophe souvent annoncée et la réalité des chiffres. « L’Etat a apporté beaucoup d’argent aux entreprises et à défaut d’en gagner, elles n’en perdaient pas et  même les entreprises qui étaient en  difficulté ont été mises « sous oxygène« . Donc, peu d’affaires nouvelles sur les bureaux du Tribunal (167 contre 287 l’année précédente) et une activité de prévention qui reste modérée, comme il l’explique, dans cette interview vidéo.

Les premiers chiffres de l’année 2021 sont dans la continuité de ce bilan 2020.Une fois de plus, celui qui est aussi le nouveau Président de la 14ème région des Tribunaux de Commerce lance un message aux chefs d’entreprise pour qu’ils n’hésitent pas, avant qu’il ne soit trop tard, à venir solliciter le Tribunal pour mettre en place des procédures confidentielles et dans toute la mesure du possible, travailler sur la continuité de l’entreprise et non pas sur un dépôt de bilan.

Soyez le premier à commenter "Tribunal de Commerce de Reims: 2020, une année particulière"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.