Grand Est: une région contestée mais bien gérée !

La Direction Générale des Collectivités Locales (DGCL) valide les efforts de gestion des Régions fusionnées !

On se souvient de la « sortie » du premier ministre Jean Castex, à Colmar fin janvier: « Certaines de ces (grandes) régions ne répondent à aucune légitimité historique et surtout ne me paraissent pas répondre aux besoins grandissants de nos concitoyens pour une action publique de proximité« . Elle avait fait réagir vivement Jean Rottner le Président du Grand Est (« une déclaration à l’emporte-pièce pour satisfaire une partie du public« ) et même Arnaud Robinet, le maire de Reims, qui, à l’Express de la semaine dernière lui demandant s’il fallait récréer l’Alsace, répondait qu’à cette question, le locataire de Matignon avait apporté « une réponse personnelle, précipitée et, disons-le, assez maladroite« .

Critiquées à l’origine, critiquées aujourd’hui mais bien gérées ! Voilà qui va conforter les présidents sortants pour une éventuelle réélection en juin !

Dans son bulletin d’information statistique de février 2021*, la DGCL qualifie la gestion des équipes en place de « performante » . L’étude établit qu’entre 2015 et 2019 les frais de personnel et les charges financières des Régions fusionnées ont progressé nettement moins vite que celles des autres Régions. De même, les charges financières des Régions fusionnées ont diminué régulièrement entre 2015 et 2019 (-20% en quatre ans), tandis que celles des Régions inchangées ont augmenté de +6%.

La région Grand Est , qui a communiqué ces informations à la presse, fait observer que cette analyse émane du ministère en charge des collectivités territoriales. La collectivité rappelle que « l’investissement opérationnel a quasi doublé entre 2016 et 2021, passant de 638 millions d’euros à 1,150 milliard d’euros au service des habitants, des entreprises et des territoires. Cette augmentation sans précédent est rendue possible par la maîtrise de la dette et ce, grâce notamment à une baisse des dépenses de fonctionnement, citant comme exemple: la diminution d’1 million d’euros par an des primes d’assurance depuis 2017, la réduction du budget communication passant de 8,9 millions d’euros en 2016 à 6,1 millions d’euros en 2021, soit un budget en diminution de près d’un tiers (- 31,5 %) ». Mais surtout, grâce au changement d’échelle de son action, la Région estime encore avoir réalisé des économies en intervention: « à politique identique (THD, 4.0, développement de l’offre ferroviaire), le coût par usager/bénéficiaire aurait été largement supérieur en l’absence de fusion et le déploiement de certains services (THD) n’aurait pu être envisagé que dans des délais beaucoup plus longs« .

Légitimité historique ou gestion efficace, développement économique et proximité…c’est toute la question !

 

 

 

*Source : DGCL. Données DGFIP, compte de gestion, budgets principaux et annexes, opérations réelles

Photo © jls-Site Région GRAND-EST

Soyez le premier à commenter "Grand Est: une région contestée mais bien gérée !"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.