ReLyfe, un futur leader mondial de l’IA médicale basé à Reims

40 M€: c’est le prix pour construire un leader mondial de l’intelligence artificielle médicale. Après avoir créé, voici quatre ans à Reims, le « Passcare » le passeport de santé numérique universel, la start-up Innovhealth, épaulée par un fonds d’investissement franco-américain, s’apprête à jouer dans la cour des grands de la « Medtech’, la médecine de demain. refletsactuels.fr a rencontré le Dr Adnan El Bakri, le fondateur d’Innovhealth.

Forepont Capital Partners, ouvert en 2014, est un fonds d’investissement spécialisé dans le secteur de la santé basé à New York et à Paris. Il va apporter 40 M€ à Innovhealth. 30 M€ serviront à acquérir la participation du fonds dans une entreprise new-yorkaise « BeCareLink » , experte de la médecine prédictive. 10 M€ serviront à financer le développement de ce nouvel ensemble qui prend le nom de « ReLyfe ». Forepont apporte, en plus,  un réseau exceptionnel de médecins, hôpitaux de renommée mondiale et dirigeants des plus grands groupes pharmaceutiques de part et d’autre de l’Atlantique, afin de déployer massivement sa plateforme et lancer des essais cliniques en Europe et aux États-Unis. « La longueur d’avance de PassCare dans la collecte prospective et la sécurisation des données médicales, couplée aux capacités prédictives de la thérapie digitale développée par BeCareLink, aboutit à une technologie de pointe, universelle, évolutive et unique, de partage, de structuration et d’analyse de l’information médicale, avec un produit dont le modèle économique génère déjà des revenus en France et aux États-Unis» se félicite Larry Rubin, General Partner de Forepont.

Le fonds est déjà actionnaire en France de Biospeedia, une « jeune pousse » de la région de Saint-Etienne fondée par des chercheurs de l’institut Pasteur et leader français des tests rapides des maladies infectieuses. Autant dire qu’elle est au cœur de l’actualité avec la crise sanitaire. Sylvain Bertrand, Exécutive Vice-Président de ReLyfe, voit d’ailleurs dans l’arrivée du fonds, précédé d’un audit complet ce que les anglo-saxons appellent la « due diligence », la preuve que toutes les difficultés sont désormais aplanies mais aussi que le projet médical de la start-up est validé.

Il y a encore quelques semaines, la presse se faisait l’écho des difficultés managériales de cette structure innovante passée par Innovact. Les nuages s’éloignent.  Avec cette annonce faite en fin de semaine dernière, ces articles de presse ne seront bientôt plus qu’un mauvais souvenir.  Cette réussite conforte l’éco-système de l’agglomération rémoise dans le domaine de l’innovation et de l’e-santé avec l’appui très fort de l’antenne locale de BPI France. Sans cocorico excessif, c’est aussi un évènement suffisamment rare pour être souligné: une entreprise française acquiert une entreprise américaine ! Pour son fondateur Adnan El Bakri, c’est une grande satisfaction. Ce franco-libanais de 34 ans, chirurgien en urologie, a réalisé de nombreux travaux consacrés à l’e-santé et à la médecine prédictive.  Il a pour ambition de « démocratiser l’accès à l’IA et réussir la médecine préventive et prédictive tant attendue , c’est à dire transformer l’information en action, en particulier pour les maladies chroniques qui tuent le plus au monde: les maladies cardiovasculaires, le diabète, le cancer et les maladies neuro-dégénératives. »

Si l’avenir d’Innovhealth va désormais se partager entre Paris et New-York, son fondateur entend bien que le siège (ou pour le moins, des bureaux)  de cette pépite de l’Intelligence Artificielle (IA) médicale reste à Reims.

Soyez le premier à commenter "ReLyfe, un futur leader mondial de l’IA médicale basé à Reims"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.