Patrimoine mondial: Jour J pour la Champagne

Le dossier de candidature des « Paysages du Champagne » sera défendu ce mardi par l’association « Paysages du Champagne UNESCO » que préside Pierre Cheval devant le Comité national des biens français, émanation des ministères de la Culture et de l’Ecologie, mis en place en 2004 et constitué d’experts de différentes disciplines.

soutien-paysages-champagne
Le comité, qui a reçu le dossier champenois de 700 pages le 28 septembre dernier est notamment chargé de conseiller le gouvernement sur les propositions de sites à présenter devant le Comité du Patrimoine mondial de l’Unesco. En septembre dernier, les experts du Comité des biens français ont décidé de nommer un rapporteur pour valider les stratégies retenues dans le dossier et aider à la finalisation du dossier de candidature.
L ’étape du 17 novembre est celle du « grand oral » devant les membres de ce Comité. Les responsables de l’Association Paysages du Champagne, accompagnés des politiques champenois, plaideront leur cause en espérant devenir la candidature officielle que le gouvernement français présentera au Comité du Patrimoine mondial de l’Unesco en janvier prochain.

Le dossier se présente sous trois grands aspects : la viticulture, les caves et les ensembles urbains*. Il repose sur 7 volets :
Une grande zone d’engagement qui recouvre les 319 communes d’AOC Champagne (les 5 départements et la Ville de Châlons-en-Champagne)
Six lieux « témoins » des paysages du Champagne :
– 2 ensembles urbains (l’Avenue de Champagne à Epernay et La Butte Saint-Nicaise à Reims)
– 2 ensembles de caves (Pannier à Château-Thierry et Joseph Perrier à Châlons-en-Champagne)
– 2 assemblages de paysages viticoles (Les Riceys et son terroir et Les Côteaux et les villages de Hautvilliers à Mareuil sur Aÿ)

Vignobles, mais aussi maisons de vignerons et de négociants, loges de vigne, vendangeoirs, caves et crayères témoignent des liens particuliers qui unissent les hommes du Champagne à leur terre. C’est bien là, dans ces paysages, que, génération après génération, s’est établie une véritable civilisation du Champagne fondée sur une triple alliance exceptionnelle : terroir, technologie, organisation professionnelle.

Paysages du Champagne a été retenu pour dénommer la candidature à l’inscription sur la liste du Patrimoine Mondial de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco) en tant que paysage culturel, soit l’intégralité de l’aire d’appellation Champagne. Dans une interview publié sur www.epernay.fr, Pierre Cheval souligne d’ailleurs « cette volonté de créer un lien fort entre de ces différents lieux représentatifs, à l’image de l’assemblage qui caractérise l’élaboration du vin de Champagne, ce dernier ayant contribué à façonner ses paysages ».

C’est toute une région qui se mobilise pour ce projet fédérateur couvrant les 34 000 hectares du vignoble champenois, afin d’ obtenir l’inscription sur la Liste de l’Unesco, au titre de « Paysage culturel évolutif » d’un patrimoine culturel universel et exceptionnel pour 2011. Les objectifs de la candidature des Paysages du Champagne au Patrimoine Mondial de l’Unesco sont de :

  • Reconnaître la valeur universelle exceptionnelle des paysages du Champagne
  • Protéger et valoriser à long terme ce terroir d’exception,
  • Fédérer la population autour de ce patrimoine culturel et paysager,
  • Transmettre cet héritage aux générations futures,

Les attentes sont d’autant plus grandes qu’un classement UNESCO, au-delà de la reconnaissance internationale qu’il implique, permettrait d’accroître de manière significative la fréquentation des sites concernés

L’inscription

Une fois inscrit sur la liste du Patrimoine mondial, le site est placé sous la protection de la communauté internationale ; sans pour autant que cela porte atteinte à la souveraineté nationale et aux droits de propriété de l’État concerné.. La reconnaissance universelle de l’unicité du site inscrit sur cette prestigieuse Liste permet une sensibilisation accrue du public aux attraits touristiques du site.

Le patrimoine mondial de l’Unesco

C’est un ensemble de sites naturels et culturels considérés comme ayant une valeur universelle exceptionnelle pour l’humanité. La responsabilité de leur protection et de leur conservation concerne tous les pays membres de l’Unesco ; celle de leur gestion revient à chaque État. En 2007, la liste du Patrimoine mondial compte 851 sites, répartis dans 141 pays. Elle réunit des sites aussi exceptionnels et aussi divers que les temples d’Angkor au Cambodge, le parc de Yellowstone aux Etats-Unis, les rizières en terrasses des Philippines, ou l’ancienne juridiction de Saint-Emilion ou encore le Mont Saint-Michel, la vieille ville d’Alep, la cité interdite de Pekin, les iles Galapagos, Provins Pétra  en Jordanie… la médina de Marrakech..le Val de loire, les chutes d’Iguazu , le Grand Canyon ou la ville du Havre…

L’inscription sur la liste du Patrimoine mondial comme paysage culturel constitue un magnifique outil de communication.  Au-delà du 17 novembre, il faudra s’armer de patience. En janvier 2010, le gouvernement français déposera le dossier retenu auprès de l’UNESCO.  Dans l’année qui suivra, le site sera inspecté un organisme consultatif. C’est en juillet 2011 que le Comité du Patrimoine mondial prendra sa décision et que nous saurons alors si  les Paysages du Champagne figureront sur la Liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO.  On croise les doigts !

http://www.paysagesduchampagne.fr/

Soyez le premier à commenter "Patrimoine mondial: Jour J pour la Champagne"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*