Grand Est: touche pas à mon TGV !

On apprenait en fin de21 semaine dernière que plusieurs liaisons TGV entre Champagne TGV à Bezannes et l’aéroport Charles de Gaulle seraient supprimées à compter du 20 décembre.

Alors que la région présente cette semaine son nouveau plan de cadencement, c’est une décision qui ne passe pas. Dans un communiqué, la région Grand Est ne décolère pas:

Après l’épisode de la suppression imposée et non concertée des TGV entre la Lorraine et le Sud de la France pour des raisons de travaux à la Gare de Lyon Part-Dieu, la Région Grand Est, avec le soutien des élus de toute la région, avait initié une pétition citoyenne « #touchepasamontgv » pour obtenir l’ouverture de légitimes négociations et, in fine, voir rétablies un certain nombre de liaisons. A cette occasion, la SNCF s’était engagée à concerter avec les territoires en amont de toute décision
concernant les dessertes.
30 mois plus tard, les leçons n’ont visiblement pas été retenues du côté de la Direction des TGV puisque c’est par voie de presse et à travers des alertes d’usagers que la Région, mise devant le fait accompli, apprend que des liaisons directes entre Champagne-Ardenne TGV et Roissy Charles de Gaulle seront supprimées à compter du 20 décembre tous les après-midi…
Jean Rottner, Président de la Région Grand Est, fait aujourd’hui part de sa colère estimant que ces suppressions, sans explications réelles, sont une véritable agression vis-à-vis du Grand Est alors même que la Région fait des efforts financiers, techniques et logistiques considérables pour améliorer les liaisons TER sur les lignes de desserte fine du territoire mais aussi sur les lignes de rabattement vers les gares TGV.
Le mépris de certaines directions de la SNCF vis-à-vis des territoires et de leurs élus, la négation du rôle majeur que jouent les transports dans l’aménagement harmonieux du territoire, l’abandon pur et simple de la notion de service public sont aujourd’hui des constantes inacceptables de la part d’un opérateur public.
Les élus locaux et les usagers sont des acteurs majeurs et raisonnables sur la scène des mobilités ferroviaires. Il est désormais urgent que la réalisation et la mise en scène en tiennent compte avant toute décision mortifère pour le service public et les territoires. L’opportunité et la recherche d’économies à tout prix ne peuvent plus tenir lieu de seul scénario. Il est vraiment temps que ces méthodes d’un autre âge cessent et que de véritables dialogues puissent s’instaurer au niveau national, à l’instar de ce qui s’esquisse enfin au niveau local.

 

Photo © Gerd Eichmann-commons.wikimedia.org

1 Commentaire(s) a propos du sujet: "Grand Est: touche pas à mon TGV !"

  1. Hervé VILLENEUVE | 22 octobre 2019 à 10 h 14 min |

    La sncf détruit le système ferroviaire français et le service public des transports soutient à la région grand est

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*