Arnaud Robinet veut rendre Reims toujours plus attractive

Le maire-candidat a choisi de rencontrer la presse chaque semaine autour d’un thème de campagne. Cette semaine, le rendez-vous était consacré à l’attractivité de la ville. Arnaud Robinet était accompagné de Catherine Vautrin

Arnaud Robinet fait un constat: « Reims, 12e ville de France, a une identité unique : celle d’une grande ville « à la campagne ». Cette qualité de vie attire de nouveaux habitants dans l’agglomération ainsi que des entreprises en quête de développement » . Celui qui achève son premier mandat donne quelques chiffres: en six ans, 30 entreprises se sont implantées à Reims par an, 700 emplois ont été créés par an « un rythme inédit« . C’est un territoire dynamique, la ville bouge mais cette image « est trop bien gardée » estime le Maire. Pour le candidat, l’objectif est simple « faire de Reims une ville incontournable, une ville qui compte, une ville dans laquelle il fait bon vivre pour chaque habitant et pour chaque touriste qui y séjourne« .

Pour ne retenir que quelques annonces, citons:

– la reconquête des friches à l’exemple de celle du SERNAM sur laquelle sortent progressivement de terre: le complexe aqua-ludique, le parking et bientôt l’arena. Les deux élus précisent que pour ces friches, comme le site des VMC, ils lanceront des appels à projets. Ils préfèrent cette idée de reprises de sites à celle d’extension sur des terres agricoles.

– insuffler l’esprit de la rue de Tambour dans toute la ville, et pas seulement le centre-ville, avec des dispositifs variés. Les pavés colorés de la rue de Tambour ont fait de Reims l’une des villes les plus présentes sur le réseau social instagram

-La mise en lumière des rues commerçantes pour les rendre plus attractives le soir.

Reims est une ville jeune dans laquelle 1 habitant sur 6 est étudiant. Arnaud Robinet veut bâtir un nouveau quartier dédié à la jeunesse et à l’innovation à Port Colbert. On savait que NEOMA avait décidé d’y faire son nouveau campus rémois. L’ESAD, l’école d’art et de design de la rue Libergier,  devrait aussi rejoindre ce nouveau lieu dédié à ceux qui font « l’avenir du territoire« .

Enfin, dernier volet de l’attractivité: le tourisme.

Arnaud Robinet veut faire rayonner Reims à l’international. Sur cet objectif, on retiendra deux annonces:

– la création d’un grand événement « Sacres et champagne » en lien avec la profession champenoise

– la poursuite de la candidature de Reims au titre de « capitale européenne de la culture 2028 » . Pour 2028, considère Arnaud Robinet, notre ville aura tous les atouts pour prétendre à ce titre : renaissance du Musée des Beaux-Arts, site patrimonial remarquable, aire de valorisation architecturale et patrimoniale du secteur Saint-Nicaise , de nombreuses institutions et associations culturelles. Quel que soit le résultat, la candidature fédère les habitants et crée une dynamique.

A la question du coût de ces annonces, le candidat précise que tous les projets sont chiffrés et que les comptes actuels des  collectivités (Reims et Grand Reims) permettent de les porter.

 

 

 

 

Soyez le premier à commenter "Arnaud Robinet veut rendre Reims toujours plus attractive"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.