« A ce stade, nous ne sommes plus en mesure d’exercer notre métier » dit le DG de Reims Events

Reims events, filiale rémoise du groupe GL events vient d’annoncer l’annulation anticipée des salons de fin d’année 2020 prévus au Parc des expositions.

C’est la conséquence des nouvelles restrictions dictées par la situation sanitaire régionale. Ce sont donc quatre manifestations qui n’auront pas lieu:

– Le salon Habitat & Jardin, prévu les 16, 17 et 18 octobre,
– Le Reims Beer Days, prévu les 30, 31 octobre et 1er novembre,
– Le salon des Vins des Vignerons Indépendants, prévu du 6 au 9 novembre
– La convention Game’in Reims, prévue les 21 et 22 novembre,

et cela malgré les mesures prises pour assurer une sécurité sanitaire optimale sur les évènements.

A ce jour, Reims events annonce une baisse d’activité de 65 % sur le Parc des expositions et le Centre des congrès pour l’année 2020, et 95 % sur le dernier trimestre 2020.

Dans un communiqué le Groupe GL events et Reims events, éprouvent un sentiment d’incompréhension: « pourquoi sommes-nous à nouveau frappés par des limitations toujours plus contraignantes alors que d’autres secteurs d’activité (comme les Centres Commerciaux, et la Grande Distribution dans son ensemble) peuvent accueillir pour certains plus de 5 000 visiteurs sans restriction de jauge ou protocole spécial ?  S’en suit alors un sentiment d’injustice : depuis début septembre, nous avons relancé partout en France des salons et événements avec un dispositif sanitaire totalement sécurisé, à l’instar de la Foire Européenne de Strasbourg pendant laquelle aucun cluster n’a été détecté« .

Dans le N° de septembre du magazine REFLETS Actuels (interview réalisée par Jacques Préville),  Laurent Blaya, le directeur général de Reims events disait être convaincu que le secteur de l’événementiel doit contribuer à la relance économique, attendue à Reims comme ailleurs et il comptait bien que Reims events en soit un acteur dynamique. Cette fois le ton a changé et le « patron » du Centre des Congrès et du Parc des expositions tire la sonnette d’alarme « A ce stade, nous ne sommes plus en mesure d’exercer notre métier. Ces incertitudes et la menace d’une annulation de dernière minute sont intenables pour notre profession. Les autorités demandent à notre secteur d’activité, déjà fragilisé, de prendre tous les risques et d’assumer les conséquences d’une annulation de dernière minute. Cette situation inextricable nous oblige vis-à-vis de nos exposants, partenaires et prestataires à anticiper les mois à venir, pour la Santé Publique, et éviter un bilan économique négatif avant tout. Au travers de ces annulations en cascade, c’est toute une filière qui s’enfonce plus durement dans la crise ; car au-delà de Reims events et du groupe GL events, c’est tout un écosystème de PME/TPE qui joue sa survie« .

 

Photo Laurent Blaya DG Reims events ©Fred Laurès

Soyez le premier à commenter "« A ce stade, nous ne sommes plus en mesure d’exercer notre métier » dit le DG de Reims Events"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.