Adeline Hazan quitte la vie politique de Reims

©Jean-Christophe Hanché

L’Élysée a confirmé hier soir que François Hollande proposait la nomination de l’ancienne maire de Reims, Adeline Hazan, au poste de Contrôleur Général des lieux privatifs de liberté.

©Jean-Christophe Hanché

©Jean-Christophe Hanché

Cette annonce n’est pas vraiment une surprise. La rumeur courait déjà depuis quelques semaines. De plus, Adeline Hazan avait fait part après sa défaite aux dernières municipales de son souhait de reprendre une vie professionnelle à Paris et ce poste est vacant à partir du 13 juin 2014.

Le contrôleur général des lieux privatifs de liberté, plus couramment appelé contrôleur général des prisons, est une autorité indépendante nommée pour un mandat de 6 ans non reconductible par décret du Président de la République.  Le Contrôleur général peut visiter à tout moment, sur l’ensemble du territoire français, tout lieu où des personnes sont privées de liberté. Il s’agit notamment des établissements pénitentiaires, de certains établissements de santé , des locaux de garde à vue des services de police et de gendarmerie et des locaux de rétention douanière. Le Contrôleur général veille à ce que les personnes privées de liberté soient traitées avec humanité et dans le respect de la dignité inhérente à la personne humaine.

Adeline Hazan est magistrate, diplômé de l’école nationale de la magistrature. Elle a aussi été de 1986 à 1989 Présidente du syndicat de la magistrature avant d’entamer une carrière politique pour conquérir Reims dont elle deviendra Maire en 2008. Membre du Parti Socialiste, elle est secrétaire nationale aux droits des femmes et à la parité.

Cette nomination d’Adeline Hazan au poste de C.G.L.P.L  met un terme, au moins provisoirement, à sa carrière politique. Le poste étant incompatible avec tout mandat électif. Elle devrait  donc démissionner du conseil municipal de Reims et du conseil de Reims Métropole. Ceci ne changera pas la gouvernance de l’opposition rémoise puisque c’est Éric Quenard qui en est depuis le 30 mars le leader. En revanche, le départ d’Adeline Hazan clarifie la future élection municipale de 2020 avec un possible duel Robinet/Quenard. Mais le mandat du premier ne fait que commencer !

2 Commentaire(s) sur "Adeline Hazan quitte la vie politique de Reims"

  1. Bonjour à tous,
    Personnellement c’est ainsi que je conçois la vie politique, entre vie professionnelle et vie publique. Une démarche éclairant l’autre et vice versa.
    Cela donne des parcours riches et très instructifs sur soi et les autres. Adeline HAZAN a servi la commune, elle sert le parti et travail toujours au service de la communauté nationale, au service de tous. Je l’ai vu travailler, je l’ai approchée comme concitoyen et je suis heureux qu’elle poursuive son service à la nation. Je lui souhaite une bonne route et aussi d’autres réussites afin qu’un jour, soit par l’exemple soit par l’engagement une fois encore renouvelé elle puisse rendre encore et encore service à la communauté nationale.
    Merci pour tout.

  2. Pas reelue ALLO FRANCOIS T AS PAS UN JOB POUR MOI
    Y EN A MARE

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*