Mariage sérieux, mariage heureux ….Reims veut un peu de raison !

En 2018, Reims a accueilli 595 cérémonies de mariage civil. En période de grande affluence plus de 1 000 personnes rejoignent l’une des deux salles dédiées à ces cérémonies dans l’Hôtel de Ville.. De mai à septembre inclus, on compte régulièrement une quinzaine de cérémonies de mariage le samedi après-midi. Le maximum atteint fut de 25 cérémonies. A la joie des mariés répondent parfois les débordements de leurs invités au point que certaines situations ont été estimées particulièrement préoccupantes.

A Reims, certains cortèges de mariages génèrent du stationnement anarchique à proximité de l’hôtel de ville et constituent des entraves à la circulation et des nuisances pour l’ensemble des usagers. Quelques exemples de situations qui sont régulièrement constatées : blocage de circulation, vitesse excessives, franchissement de feu, non-respect des conditions d’utilisation des véhicules avec des passagers assis sur les rebords de portières d’automobiles, …

Arnaud Robinet, le Maire de Reims a souhaité mettre en place un plan d’action pour prévenir les éventuels débordements de cortèges de mariage et réprimer certains comportements dangereux. Il s’agit de renforcer la sécurité et la tranquillité publique.

D’une part, le service de l’état civil sensibilisera en premier lieu et par courrier les futurs mariés sur les règles de bonne pratique à adopter.

Ensuite, sous le contrôle du parquet, police municipale et police nationale interviendront de manière coordonnée en mobilisant la vidéo-verbalisation prochainement mise en œuvre. L’exploitation des images de vidéo-protection permettra de caractériser les infractions et d’en identifier les auteurs. Ceci vise en particulier les « rodéos motorisés ». La loi du 3 août 2018 renforce la lutte contre ces rodéos motorisés en précisant pour la première fois dans le code de la route des incriminations pénales spécifiques. Cette réglementation répond à « une attente forte de la population et des élus locaux, relevées dans plusieurs rapports annuels de politique pénale adressés à la Chancellerie par les parquets généraux ».

 

Photo d’illustration © Brodie Vissers/Burst

 

Soyez le premier à commenter "Mariage sérieux, mariage heureux ….Reims veut un peu de raison !"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*