Le nouveau visage de la Comédie de Reims

Mardi prochain, Chloé Dabert présentera le programme de sa première saison à la tête du Centre Dramatique National de Reims. Ce sera aussi l’occasion d’expliquer son projet pour cette maison. En avant-première, elle a rencontré les médias locaux entourée de Sébastien Eveno, son complice de « planches » qui sera artiste associé et responsable des actions pédagogiques et de Magali Dupin sa directrice adjointe. Extraits.

Une maison de création ouverte

« Faire de la Comédie de Reims une maison de création et de production pour et avec les artistes ouverte sur la ville« . La nouvelle directrice rompt avec la tradition des comédiens permanents et préfère s’entourer d’ « artistes associés » qui seront présents de façon permanente sur les quatre années de ce mandat. « On cherchera la façon la plus juste d’accompagner les compagnies et les artistes par rapport aux missions d’un Centre Dramatique National ». Faire partager au public le processus de création. Ce sera le rôle de l’Atelier où des présentations d’étapes permettront d’avoir progressivement le retour des spectateurs. Autre moment de partage: les « Samedis Comédie » avec toujours des étapes de création, des spectacles et une garde d’enfants, si nécessaire !

Les 50 ans du bâtiment

Construit à la fin des années 60, ce bâtiment fut, à l’origine, la Maison de la Culture André Malraux, le grand initiateur de ces maisons de la culture pour tous. Un geste architectural fort aux lignes très pures. Les années sont passées par là et les strates du temps sont trop visibles. La nouvelle directrice entend revenir à l’ADN du lieu, « revenir aux origines« . Le hall et le bar vont être repensés par Pierre Nouvel, artiste plasticien qui signe la scénographie de tous les spectacles de Chloé Dabert pour retouver « la pureté originelle ». Ces « 50 ans » seront le thème du week-end d’ouverture entre passé, présent et futur, pour préfigurer les 50 prochaines années. De Robert Hossein et sa troupe du Théâtre  Populaire de Reims à Chloé Dabert en passant par  la création du Centre dramatique national en 1979 et ses grandes figures: Jean-Pierre Miquel, Jean-Claude Drouot, Denis Guénoun, Christian Schiaretti, Emmanuel Demarcy-Mota et Ludovic Lagarde.

FAR AWAY, le festival des arts à Reims

Reims Scènes d’Europe a vécu, voici le tout nouveau festival FAR Away. Plus international encore que Reims Scènes d’Europe avec  une programmation très collaborative entre sept structures culturelles rémoises, des parcours organisés pour assister à plusieurs spectacles, pour découvrir plusieurs lieux, pour goûter à de nouvelles disciplines artistiques sur un format plus concentré avec deux week-ends de temps forts. La programmation sera révélée en novembre. Le festival se déroulera du 30 janvier au 9 février 2020.

Chloé Dabert, metteuse en scène

Pour cette première année, la directrice de la Comédie signera deux reprises -« Orphelins » le thriller de Dennis Kelly qui a révélé la toute jeune metteuse en scène et « Iphigénie » de Racine créée à Avignon l’an dernier – et en mars 2020, une création: « Girls and Boys », un autre thriller psychologique écrit par Dennis Kelly.

Et pour marquer cette nouvelle période de la Comédie, la communication passe du rouge à un bleu très moderne avec une présence marquée des lignes horizontales du bâtiment. Cohérence entre un passé à préserver et un avenir à écrire.

Billetterie en ligne ouverte  le 18 juin et à la Comédie le 9 septembre.

Photo @Axel Coeuret

 

Soyez le premier à commenter "Le nouveau visage de la Comédie de Reims"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*