Le futur musée des Beaux-arts de Reims dévoilé

La ville de Reims vient de sélectionner le groupement réuni autour de Francisco et Manuel Aires Mateus, architectes internationaux basés à Lisbonne, pour la rénovation du Musée des Beaux-Arts.

103 candidatures ont été reçues. La ligne fixée par la collectivité aux candidats était claire: réinventer ce musée réputé pour la richesse de ses collections et accueilli depuis 1913 dans l’abbaye Saint- Denis. Cette dernière, située à proximité de la prestigieuse cathédrale de Reims, date principalement du XVIIIe siècle. Arnaud Robinet avait décidé de renoncer, en début de mandat, au projet de grand musée du Boulingrin initié par Adeline Hazan et fait le choix d’une réhabilitation et d’une extension de l’actuel musée des Beaux-Arts. Ce choix permettait de répondre à plusieurs ambitions : « proposer un musée des Beaux-Arts adapté au XXIe siècle, le placer dans un secteur touristique majeur de la ville, gage d’un rayonnement démultiplié, et ce faisant renforcer la vitalité de l’hyper-centre historique de Reims« . Il s’agissait également de permettre à un autre projet urbain d’ampleur de se déployer : « Reims Grand Centre ou l’aménagement de 100 hectares près de la gare centre pour composer une offre multiple digne du cœur d’une métropole« .

Dans la note d’intention des architectes lauréats, on peut lire: « Le Projet s’enracine dans cette ambition : il propose de rénover un lieu à partir d’un bâtiment existant, de revendiquer l’urbanité perdue de ses cloîtres et, dans ce mouvement, créer une identité urbaine renouvelée, une ville redessinée. […] C’est dans le renforcement de la matrice originelle du lieu que le nouveau projet s’enracine. […] Le projet propose de redessiner les anciens cloîtres de l’abbaye dans un geste unique et clairement contemporain dans son dessin. »

Le projet est conduit en deux étapes:

  • La première est en cours. La construction en périphérie de Reims de réserves externalisées pour les 5 musées gérés par la Ville et d’autres structures culturelles municipales ce qui permet de libérer l’espace indispensable au projet conduit sur le site de l’abbaye Saint-Denis, tout en offrant des conditions optimales pour la conservation et la restauration des oeuvres. Les réserves seront livrées fin 2019 et le déménagement des 20 000 œuvres pour libérer le Musée se déroulera durant l’année 2020.
  • Les travaux de restructuration et d’extension du musée des Beaux-Arts pourront débuter en 2021 pour une réouverture au public prévue fin 2023.

Cour d’accueil arrière plan Cathédrale(6) © AIRES MATEUS

L’abbaye Saint- Denis va ainsi devenir un lieu de vie culturel « plus attractif que jamais et ouvert sur la ville« . Hall d’accueil, espace d’introduction à la visite, boutique-librairie et café seront accessibles librement depuis une cour d’accueil située dans l’axe du parvis de la cathédrale, à l’angle des rues Libergier et Chanzy. L’espace d’exposition permanente, multiplié par trois, permettra de présenter des œuvres jamais ou peu montrées à ce jour. Citons l’un des plus grands fonds, celui de la donation Foujita comportant plus de 660 dessins ou encore la collection complète de 600
céramiques de Jeanne-Alexandrine Pommery. Une galerie de sculptures est également prévue. Des sections nouvelles seront proposées. Notamment cinq salles d’époque immersives où les décors Art nouveau et Art déco seront intégralement reconstitués.
A noter également, une proposition novatrice en France dans ce type de musée : le public jeune bénéficiera d’un parcours émaillé de propositions conçues expressément pour lui. Propositions ludiques, numériques, espaces d’interprétation, … pour faciliter ou enrichir la compréhension des œuvres, solliciter les sens, ou encore établir des passerelles entre les courants, les techniques et les périodes artistiques. Un levier pour développer le public familial, placé au cœur du projet du futur musée.

Dernier rendez-vous dans le site actuel : une semaine festive en septembre ! du lundi 16 au dimanche 22 septembre, au musée et en centre-ville, associations de soutien au musée, agents, guides, artistes se retrouveront avec le public pour des coups de cœur, des spectacles, des conférences et un regard décalé et joyeux sur les œuvres du musée.

La ville de Reims, la Région Grand Est sont les financeurs du projet de restructuration et d’extension du musée des Beaux-arts de Reims estimé à 45,3 M€ TTC

 

Images et maquettes © AIRES MATEUS/VILLE DE REIMS

Soyez le premier à commenter "Le futur musée des Beaux-arts de Reims dévoilé"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*