Reims: des habits neufs pour Drouet d’Erlon

Si les Rémois et les touristes nombreux connaissent la place d’Erlon, épicentre de l’activité de la ville,  moins connues sont la figure qui porte ce nom et la statue qui l’honore au bout du Boulevard de la Paix. La rénovation de la statue sera une occasion d’aller la découvrir.

Jean-Baptiste Drouet d‘Erlon (1765-1844) est né le 29 juillet 1765 à Reims et mort le 25 janvier 1844 à Paris mais enterré au cimetière nord de sa ville natale. Simple militaire français, simple soldat de la Révolution il est devenu général en 1799, fait comte d’Empire par Napoléon, puis gouverneur général en Algérie entre 1834 et 1835 et élevé à la dignité de maréchal de France en 1843. Son nom fait partie des 660 noms gravés sous l’Arc de Triomphe de l’Étoile àParis

La campagne de restauration d’ampleur de la statue de ce Rémois illustre est désormais achevée. Dans le square Georges Jantzy, récemment réaménagé, avec des pavages de couleur beige et marron et une végétalisation renforcée, l’ensemble monumental situé à l’extrémité du boulevard de la Paix, à l’embranchement des boulevards Victor Hugo et Henry Vasnier, haut de 14 mètres a retrouvé sa splendeur d’origine grâce au concours des mécènes.

Comme pour la statue de Colbert au centre-ville, une patine de couleur noire a été déposée à l’issue de la campagne de restauration pour protéger la statue en bronze du maréchal en uniforme, signée du sculpteur Louis Rochet. Le piédestal en pierre signé Narcisse Brunette, architecte de la Ville en 1849 a bénéficié de micro-gommage et du remplacement de ses parties abîmées par des blocs de pierre de Massangis. Un feuillard a été également interposé entre la sculpture et la pierre, pour préserver le socle en pierre de toute coulure de bronze. Cette opération, conduite par des compagnons du devoir des entreprises Noël et Tollis, a totalisé près de 100 000 € HT.

Les dons de mécènes, particuliers et entreprises, représentent près de 56 % de ce budget, soit 56 856 €. L’attachement à la statue a été manifeste et large. La Fondation du patrimoine a recueilli des sommes de la part de 62 donateurs particuliers (de 10 € à 30 000 € par don). Quatre entreprises du territoire ont participé au titre du mécénat : Champagne Taittinger, Frey, BAUSSART Consultants et Champagne Création. La Fondation du patrimoine a apporté également son concours. Une classe de terminale du lycée professionnel Yser de Reims, ayant remporté cette année un prix lors du concours « À nous le Patrimoine ! » organisé par la Fondation du Patrimoine – Délégation Champagne-Ardenne, a tenu à le remettre à la Ville pour contribuer à hauteur de 1 000 € à cette campagne de restauration. Par le biais de la Dotation de Soutien à l’Investissement Local (DSIL), l’Etat a apporté un soutien d’un montant de 28 132 €.

Photo ©Alexandre-Dumoutier-ville-de-Reims

Soyez le premier à commenter "Reims: des habits neufs pour Drouet d’Erlon"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.